Aston Martin, montre Omega… James Bond bat des records aux enchères

22Fév - by admin9596 - 0 - In Uncategorized

« À quoi sert-elle ? » « À donner l’heure. Il paraît que vous avez un petit problème de ponctualité », répond Q à Bond dans Spectre, au moment de lui donner sa nouvelle montre… La magie James Bond a encore frappé lors de la vente consacrée aux objets de Spectre, chez Christie’s, à Londres. Les fans du plus célèbre espion qui soit pouvaient aussi bien s’offrir les boutons de manchettes ou le noeud papillon de 007 que l’ordinateur portable de Q, ou le nécessaire à Martini utilisé par Daniel Craig et Lea Seydoux… Autant de souvenirs de tournage de luxe, que le fait d’avoir servi dans Spectre transforme en collector. D’autant plus que les lots ont été offerts par Daniel Craig, Sam Mendes, Michael G. Wilson, Barbara Broccoli, Jesper Christensen, ainsi que Sam Smith, interprète de la bande originale du film (lire notre article ici).


Tout ce que Ja mes Bond touche dans un film se transforme en collector.

120 000 euros pour l’Omega de 007

Le petit plus de cette vente organisée moitié à Londres moitié en ligne par la maison Christie’s, à l’occasion de la sortie de Spectre en DVD et Blu-ray ? Les bénéfices en étaient reversés à la célèbre ONG Médecins sans Frontières. De tous ces lots proposés aux enchères, deux devaient nécessairement se faire remarquer. D’abord la montre de 007, car la particularité des montres utilisées par 007 est de sortir des ateliers de Q, et de se transformer en armes entre ses mains. Depuis deux décennies, c’est une Omega que James Bond porte au poignet, l’horloger suisse étant partenaire des aventures de l’espion depuis maintenant 20 ans. Et cette fois, l’Omega Seamaster 300 à l’élégant bracelet Nato qu’il porte ne se contente en fait pas de donner l’heure : elle lui sauvera la vie en se transformant en bombe à retardement lancée par Lea Seydoux aux pieds du méchant. Le « prototype one » de cette montre , portée par Daniel Craig dans Spectre, gravée et offerte par l’acteur Jesper Christensen, s’est littéralement envolée à 92 500 Livres sterling, soit 120 000 euros ! Elégante avec son boitier en acier et son cadran noi, sa lunette bidirectionnelle noire en céramique polie et son bracelet NATO, aux cinq rayures grises et noires, elle embarque un calibre OMEGA Master Co-Axial 8400.


Le prototype de l’Omega Seamaster 300 de James Bond a décollé à 120 000 euros. © DR

3,1 millions d’euros pour la seule DB10

Mais c’est bien sur  l’Aston Martin DB10 conduite par Daniel Craig, alias 007, sur les quais de Rome qui était le clou de cette vente. Un modèle d’autant plus rare que dix exemplaires avaient été produits par la marque, et que seuls deux bolides ont survécu au tournage et à la mythique course-poursuite dans les rues de Rome. L’un sera conservé par la production, l’autre, vendu aux enchères et dont la plaque a été signée par Daniel Craig, est donc la seule en circulation. Au terme d’une enchère de légende, elle a finalement été adjugée à 2,434 millions de livres, soir 3,1 millions d’euros. De quoi faire le bonheur de Médecins sans frontières ! « La DB10 est l’une des voitures les plus rares jamais créées. Seulement dix exemplaires ont été conçus et c’est l’unique modèle disponible à la vente. C’est bien de voir la DB10 lever des fonds pour Médecins Sans Frontières, c’est une association fantastique que nous sommes heureux de soutenir. », a d’ailleurs déclaré Andy Palmer, CEO d’Aston Martin.

Si vous n’êtiez de toutes façons pas assez riche pour vous offrir cette Omega Seamaster 300 ou l’Aston Martin DB 10, Christie’s propose également en ligne d’autres objets issus du films,  tels le smartphone Sony de Moneypenny, un chronographe automatique Rado D-Star porté dans le film (2 500 euros) ou la Longines Conquest Heritage en or rose 18 carats portée par Ralph Fiennes, alias M (estimé à 9 000 euros).