Kalachnikov : après les armes, la mode

18Mai - by admin9596 - 0 - In Uncategorized

Oubliez l’AK-47. Le tristement célèbre fournisseur de fusils d’assaut russe se lance dans le prêt-à-porter masculin.

Des vêtements à l’épreuve des balles

Pour conquérir le marché soviétique, le fabricant mise sur une mode patriotique. « Destinée à ceux qui ont un mode de vie actif et partagent les valeurs de l’armée : patriotisme, esprit d’équipe et mobilité », la collection fait la part belle aux tenues d’inspiration militaire. Étoiles rouges, slogans à la gloire de l’armée de Russie, clichés de la prise par l’Armée rouge en 1945 du Reichstag à Berlin…, le Kremlin n’aurait pas mieux fait.

Confiant, Sergueï Tchemevoz, l’actuel propriétaire du consortium Kalachnikov, prévoit de « faire un tabac en Russie et dans le monde entier ». Pour satisfaire la demande, 60 magasins ouvriront d’ici au mois de septembre. Sur les portants, armes automatiques, pantalons de camouflage et sweat-shirts aux couleurs martiales composent la panoplie du « militaire chic » selon Kalachnikov.

Diversification contrainte

« La ligne ne constituera qu’une petite faction du chiffre d’affaires total de la société », nuance cependant un consultant marketing. Cette diversification saugrenue s’explique par les sanctions infligées par Washington à l’entreprise russe en juillet 2014. Les États-Unis reprochaient à la Russie de soutenir militairement les séparatistes pro-russes en Ukraine. À l’époque, Le PDG déplorait « un coup dur pour Kalachnikov ». Pas dit que ce fashion prosélytisme redore le blason du fabricant d’armes.