10 choses à savoir avant de changer votre matelas

22Mai - by admin9596 - 0 - In Uncategorized

1. Nous passons en moyenne 200 000 heures dans notre lit, soit un tiers de notre vie.

2. 13 % des gens dorment sur le dos, 68 % sur le côté et 19 % sur le ventre.

3. Chaque nuit, nous nous retournons en moyenne 40 fois ! On ne reste donc jamais dans la même position.

4. On perd 33 centilitres d’eau chaque nuit en transpirant, d’où l’importance d’une bonne aération du matelas et, par extension, d’y adjoindre un sommier.

5. Si vous vous rendez dans un magasin pour tester des matelas, effectuez les tests suivants :

  • Allongez-vous sur le dos et essayez de passer la main dans le creux de votre région lombaire. Si elle passe sans mal, cela signifie que le matelas sur lequel vous êtes allongé est trop dur. Un bon matelas doit vous fournir un soutien ferme couplé à un accueil suffisamment moelleux pour que votre musculature se relâche.
  • Deuxième test à réaliser : tournez-vous sur le côté et enfoncez votre coude dans le matelas. Si votre coude s’enfonce profondément, comme dans du beurre, cela signifie que le matelas est trop mou. Gare aux lits trop mous, ils sont faussement confortables et vous promettent des réveils difficiles. À proscrire formellement chez les lombalgiques.
  • Troisième et dernier test : allongez-vous dans votre position de sommeil habituelle et essayez de ressentir que les muscles de votre cou et de votre bassin sont relâchés.

6. La fermeté du matelas doit être adaptée au poids, ainsi si, pour un IMC normal (entre 18,5 et 25), il faudra choisir un matelas ferme, les personnes en surpoids devront se tourner vers des matelas très fermes. Enfin, les personnes minces devront, elles, sélectionner des matelas mi-fermes.

7. Le matelas mousse n’est pas adapté à ceux qui transpirent beaucoup, mais conviendra bien à ceux qui dorment sur le ventre.

8. Le matelas à ressorts vieillit assez mal, il conviendra de le changer dès qu’il montrera les premiers signes d’usure.

9. Le matelas en latex (naturel si possible) est hypoallergénique, très souple, et permet un sommeil confortable. Il a l’avantage d’être assez bon marché et se montre durable dans sa capacité à se déformer dans le temps.

10. La mousse à mémoire de forme est « tendance » en ce moment, mais elle ne se montre pas supérieure à un matelas ferme doté d’un garnissage accueillant. Ce sont des matelas chers dont le surcoût n’est généralement pas justifié par rapport aux autres technologies.