Pelé et Maradona, un duo de légendes au Palais-Royal

11Juin - by admin9596 - 0 - In Uncategorized

Comment susciter l’hystérie en plein Paris ? Facile : en réunissant deux dieux vivants du football sur un même terrain, le temps d’un match amical au coeur du Palais-Royal. La manufacture horlogère suisse Hublot organisait jeudi 9 juin à Paris un match amical entre deux équipes dont les coachs respectifs étaient… Pelé et Maradona.

Les deux gloires se retrouvaient ainsi pour la première fois sur un terrain. Certes, l’affrontement n’avait lieu que sur la touche, mais les deux dieux vivants du foot étaient bien là, réunis pour la première fois : le Roi Pelé et Diego Maradona l’Immortel. Leur terrain de jeu : la cour intérieure du Palais-Royal, face au Louvre  !

Équipes de stars

Si les deux gloires, aujourd’hui âgées respectivement de 75 et 56 ans, sont restées en bord de terrain, c’est pour voir s’affronter leurs deux équipes d’anciennes gloires du ballon rond : Angelo Peruzzi, David Trezeguet, Marco Materazzi, Ciro Ferrara, Clarence Seedorf, Rio Ferdinand, Dida, Bebeto, Hernan Crespo et Fernando Hierro. À leur entrée en scène, Pelé et Maradona ont chacun provoqué l’hystérie des fans. C’était une expérience quasi mystique pour tout fan de football, il faut le dire…

C’est à quelques mètres du Louvre, à côté des colonnes de Buren, que les jardins ont vu leur pelouse foulée par deux équipes de légende. Les joueurs sont entrés sur le terrain, suivis de Pelé et Maradona. À la mi-temps, une séance de tirs au penalty en faveur de la fondation de l’UEFA, UEFA Foundation for the Children. Après 30 minutes d’un jeu serré, le Team Maradona – Trezeguet, Peruzzi, Ferrara, Materazzi, Seedorf – a fait match nul face au Team Pelé – Ferdinand, Hierro, Dida, Crespo, Bebeto.

Tremplin parisien

Hublot, organisateur de la rencontre, voulait ainsi afficher une fois de plus son soutien pour la planète foot, par la voix de son CEO Ricardo Guadalupe, spécialement présent pour l’occasion. « On a tous rêvé d’une équipe idéale, de voir certains de nos joueurs préférés évoluer sous les mêmes couleurs, a déclaré Ricardo Guadalupe, CEO de Hublot. Voir les deux plus grands adversaires de tous les temps réunis autour d’un match de légende, vibrant de cette passion pour le football qui nous anime tous, est un réel privilège. Ce match fait partie des instants off the record que j’aurais pu choisir comme mon Euro moment. » L’Euro 2016 était le tremplin rêvé pour la marque. La marque du groupe LVMH investit des sommes pharaoniques dans la chronométrie et le football depuis maintenant dix ans : impossible d’oublier le sponsoring des panneaux de changement de joueurs, en forme de montres Hublot, lors de la dernière Coupe du monde de football, à Rio. Réunir Pelé et Maradona lui aura cette fois permis de connecter les générations des années 70 à 90 avec les suivantes. Celles qui, précisément, constituent aujourd’hui les (futures) clientes de la marque. Hublot aime le foot, certes, mais reste avant tout la machine marketing la plus affûtée de l’industrie horlogère.

Au-delà, la marque envoie un signal d’optimisme à tous les fans. Faire venir Pelé, Maradona, privatiser le Palais-Royal, faire venir la presse internationale, un jour de grève, durant des manifestations, avec une météo jusqu’alors particulièrement capricieuse, le tout dans un contexte sécuritaire ultra-tendu, beaucoup auraient renoncé. Difficile, dans ces conditions, de ne pas être sensible à l’effort mené. Surtout quand il génère un don de 20 000 euros de la part de Hublot au profit de l’UEFA Foundation for the Children.