Golf – Le virage digital de l’Évian Championship

17Sep - by admin9596 - 0 - In Uncategorized

Un tournoi connecté, de l’interaction entre les joueuses et leurs fans, et une omniprésence des réseaux sociaux : cet Évian Championship s’inscrit dans la lignée de ces événements d’envergure, soucieux de s’appuyer sur les nouveaux outils de communication pour drainer du public et étendre leur visibilité.

Aujourd’hui, impossible de passer à côté. L’organisation propose une application dédiée au tournoi, développée avec IBM, l’un de ses partenaires historiques. La data visualisation propose une foule de statistiques mises à jour en temps réel, notamment sur les joueuses et les parcours. Quant à l’onglet vidéos, il est immersif avec des caméras à 360°, des ralentis en slowmotion et des interviews parfois décalées. Sur place, des stands d’animations (lunettes de réalité virtuelle, création de GIF animés) s’inscrivent aussi dans cette soif de numérique.

Rendre les joueuses encore plus accessibles

Organisateurs, acteurs et fans utilisent les réseaux sociaux comme une gigantesque plateforme d’échange et de communication. Un constat sur lequel l’Évian Championship s’appuie pour tenter à la fois de soigner sa propre communication, mais aussi pour rendre les joueuses plus accessibles à leur public.

#EvianChamp Discover @LydiaKo’s routine before tee off #LiveYoung#PlayYoungpic.twitter.com/Xa7FCTvUrZ

— evian (@evianwater) 15 septembre 2016

« Au-delà du fait que ces outils numériques sont aujourd’hui indispensables pour communiquer, le digital nous permet de développer une relation avec les joueuses qu’on n’avait pas avant », explique Steve Brangeon, directeur de l’Évian Championship. « Elles servent la communication du tournoi. Elles en parlent, nous n’avons qu’à les pousser, à leur fournir du contenu qui va les intéresser et qu’elles vont apprécier pour qu’elles le relaient plus facilement. »

With Baby @LydiaKo, the #LiveYoung Spirit is blowing into the #EvianChamppic.twitter.com/94Y9gfdCr6

— evian (@evianwater) 15 septembre 2016

La démarche est logique. La génération qui truste actuellement le haut du panier sur le circuit féminin a, en moyenne, une vingtaine d’années. Une aubaine pour miser sur un essor du numérique. « Dans un cadre comme celui d’Évian, elles prendront elles-mêmes certaines initiatives comme prendre des photos, les diffuser », détaille Benjamin Tur, responsable de la communication du tournoi. « En ce qui concerne les interviews, on peut en profiter pour aborder des sujets plus personnels avec des questions qui sortent un peu du cadre défini du sport. »

Casser les clichés

Entre promotion et interaction, les bénéfices en jeu sont nombreux. Et pour une discipline qui souffre encore en France de nombreux clichés, le volet numérique devient presque crucial. « Le digital peut contribuer à changer un peu l’image erronée du golf, sur l’âge, sur une certaine absence de modernité, car ces filles-là sont complètement dans l’air du temps, accessibles », poursuit Benjamin Tur. « Elles sont jeunes, elles ont des références très liées à la pop culture, à des sujets qui font l’objet de croisements avec le digital. »

Get to know world #1 @LydiaKo better. @StephenCurry30 or @KingJames ? @JordanSpieth or @MickelsonHat ? Check it out! pic.twitter.com/mqPsyCNV6e

— Evian Championship (@EvianChamp) 13 septembre 2016

« Contrairement au mode de communication classique où on va être très axé sur le sport, là on peut rebondir sur leur vie au quotidien. Et sortir purement de la compétition pour aller sur leurs choix musicaux, leurs goûts, etc. », ajoute Steve Brangeon, selon qui « le public, même décrit comme âgé, est, certes, moins obnubilé par le digital, mais demeure connecté ». Tout le monde serait donc gagnant. Que ce soient les fans, les organisateurs, les joueurs et la discipline elle-même.