François Fillon se compare à… Jacky Ickx

21Nov - by admin9596 - 0 - In Uncategorized

Après sa prise de parole dimanche soir, François Filon, largement en tête au premier tour de la primaire (plus de 44 % des voix), s’est autorisé un bain de foule avec ses sympathisants avant de filer la métaphore automobile devant les nombreux journalistes présents. « En 1969, Jacky Ickx part dernier et arrive premier (aux 24 Heures du Mans). C’est une épreuve d’endurance comme la primaire », explique l’ancien Premier ministre. Ce n’est pas la première fois que François Fillon évoque ce souvenir.

Quand @FrancoisFillon se souvient de J Ickx @24heuresdumans 1969 « Il avait 120m d’avance, nous on a plusieurs tours » https://t.co/Gp7ksUCUr2

— Sarthemag.fr (@sarthemagfr) 21 novembre 2016

« Ma passion pour l’automobile […] fait partie de ma vie »

Dans une interview au Point.fr, il y a deux ans, celui qui avait déjà dévoilé ses ambitions présidentielles était revenu sur sa passion du sport automobile en marge des 24 Heures du Mans. « Elle est née très tôt par tradition familiale et géographique. Lorsque j’étais enfant, nous habitions à proximité du circuit. Ça fait partie de notre histoire et donc de ma vie », explique-t-il, lui dont le frère, Pierre, dirige l’ACO (l’Automobile club de l’ouest), organisateur des 24 Heures du Mans.

En revenant sur cette course mythique, il avait déjà évoqué l’exploit de Jacky Ickx, son « premier souvenir marquant » des 24 Heures du Mans.  Il est vrai que le « tour d’horloge » du champion belge, en 1969, ne manque pas de similitudes avec le premier tour des primaires de l’ex-Premier ministre.

Quand Fillon évoque Jacky Ickx aux 24h du Mans : « Dernier le samedi au départ, premier le dimanche à l’arrivée ». #JackyForeverpic.twitter.com/gbhVpu3o1r

— Olivier Monssens (@OlivierMonssens) 21 novembre 2016

« J’ai toujours considéré que Jacky Ickx était un modèle »

Comme François Fillon, peu d’observateurs doutaient en effet de la capacité du Belge à l’emporter. Et pour cause : alors que l’ensemble des concurrents se sont précipités sur leur voiture en courant, comme il était l’usage, Jacky Ickx y est allé en marchant. Dernier au départ donc, le pilote avait progressivement refait son retard. Une remontée de 24 heures, pleine d’abnégation, qui lui permet de prendre la tête dans le dernier tour et de s’imposer.

#FrancoisFillon se compare à Jacky Ickx aux 24 Heures du Mans 1969. Parti en marchant, arrivé premier. #PrimaireDroitepic.twitter.com/KQoNnHIH8S

— L’Attention (@lattention_net) 20 novembre 2016

Ce succès au finish a marqué l’histoire de l’épreuve : jamais un concurrent ne s’était imposé avec seulement 120 mètres d’avance sur son premier poursuivant ! « J’ai toujours considéré que Jacky Ickx était un modèle pour la compétition politique dans laquelle je suis engagé », a ajouté François Fillon dimanche soir. Va-t-il, comme Jacky Ickx en son temps, finir par l’emporter ? Réponse dimanche 27 novembre, au soir du second tour de la primaire de la droite et du centre.