De la qualité dans le brand content

10Juin - by admin9596 - 0 - In Uncategorized

Un congrès à Rome, auquel j’ai participé la semaine dernière, m’a permis de étudier quelques contenus de marque avancés par de grandes marques. Et en les voyant, j’ai été sidéré de voir combien certaines marques n’ont pas compris les règles du jeu en la matière : la plupart des contenus mis en avant ne montrait en effet dépourvu d’intérêt, et ces contenus étaient manifestement condamnés à être des échecs sur toute la ligne. On ne le répètera sans doute jamais assez : dans le petit monde du brand content, la qualité est la condition principale de la réussite. Elle n’est pas nécessairement suffisante, mais elle est dans tous les cas essentielle. Il serait temps que ces marques perçoivent que sur le marché bondé des contenus, les contenus proposés par les marques ne sont pas uniquement en lutte avec les contenus des autres marques. Les contenus de marque sont en concurrence avec la somme des contenus accessibles, y compris ceux offerts par les médias traditionnels. L’audience a le choix de regarder la vidéo d’une marque ou le dernier Disney, sont libres de se repasser un clip de Beyoncé ou le making of d’un tournoi sportif proposé par les meubles Gautier. En définitive, les marques se doivent de produire des contenus à forte valeur ajoutée, et elles ne s’avèrent pas nécessairement la réussite. Pour plus de détails sur incentive à Rome visitez notre site Web. Les contenus sont déjà tellement nombreux, pour quelle raison les individus irait-il prendre le temps de découvrir des contenus de marques ? Bien évidemment, seul le très haut stade de satiété provoque le bouche-à-oreille. Les contenus observés comme sans intérêt sont assurés de se noyer dans le prodigieux nuage des contenus qui sont servis chaque jour et qui restent invisibles, comme ces centaines de bouquins publiés à la rentrée et ne laissent pas une trace. Le pire, lors de ce congrès à Rome, a été de constater que les marques qui n’avaient pas réussi pas à imposer leurs contenus fustigeaient l’importance du contenu pour les marques. Celles-là continueront à prendre du retard tant qu’elles camperont sur ce genre de discours.